France

Bienvenue sur le site Web de Schneider Electric

Bienvenue sur notre site Web.

Vous pouvez choisir un autre pays pour voir les produits disponibles ou vous rendre sur le Global website pour obtenir des informations sur l'entreprise.

Choisissez un pays ou une région

  • Default Alternative Text

    SIAAP : A quoi ressemble une usine de traitements des eaux du futur ?

Réalisation : 6 décembre 2017
  • Usine de traitement des eaux Seine Aval - Altivar Process, un choix qui coule de source

    Le Siaap lance un vaste projet de rénovation  de son usine de traitement des eaux usées, la plus grande d’Europe, en une usine du futur. Et cela avec les technologies les plus innovantes du marché, parmi lesquelles, pour gérer les équipements stratégiques que sont les pompes, les variateurs de vitesse Altivar Process de Schneider Electric, intégrés dans une architecture EcoStruxure. 

L’usine Seine Aval d’Achères est le fleuron du Siaap (Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne) : un site exceptionnel de 800 ha et d’une capacité de traitement de 1,5 million de m3 d’eau par jour. L’usine dépollue ainsi les deux tiers des eaux usées et des eaux industrielles de la région parisienne. Sa taille et sa capacité de traitement en font la première usine en Europe dans ce domaine d’activité, et la deuxième au monde derrière celle de Chicago.


Un vaste programme de rénovation

Comme l’explique son président, Jacques Olivier, « le Siaap doit assurer trois grandes missions : garantir la continuité de dépollution des eaux usées 24/24 et 7j/7, préserver l’environnement, et offrir à l’usager le meilleur service au meilleur coût. » Pour cela, le Siaap a entrepris depuis 2012 un vaste programme de rénovation de l’usine, dont la mise en service remontait à 1940. « Les travaux représentent 2,3 milliards d’euros. Nous sommes sur des installations anciennes qui nécessitaient d’être modernisées et mises aux normes. Le projet consiste à construire une usine moderne, adaptée aux enjeux de notre époque, sur une ancienne usine toujours en fonctionnement. »


L’ambition de construire l’usine du futur

Pour cela, le Siaap, via le groupement Biogep constitué d’OTV et de Suez, a fait appel à Schneider Electric. « Nous souhaitions avoir un seul constructeur avec lequel nous pourrions tisser des liens de partenariat pour répondre à nos besoins d’aujourd’hui et anticiper les besoins de demain, poursuit Jacques Olivier. Nous avons choisi Schneider Electric précisément dans cette perspective partenariale, avec une volonté de standardisation du matériel à la fois pour la distribution électrique, pour les automatismes, pour la supervision. Avec l’ambition de construire l’usine du futur. »

Parmi les équipements critiques d’une telle usine figurent les pompes. « Ce sont elles qui conditionnent la robustesse et la continuité d’exploitation. D’où l’importance de les équiper de variation de vitesse », explique Gabriel Marlier, responsable contractuel Electricité – Automatismes au sein du groupement Biogep. C’est donc tout naturellement que l’offre Altivar Process a été retenue pour ce site, dans le cadre d’une architecture EcoStruxure. 


Altivar Process : le variateur de vitesse connecté pour garantir la performance des pompes 

Avec quelque 250 variateurs de vitesse nouvelle génération installés, dont 55 de grosse puissance, Schneider Electric répond à tous les besoins exprimés par le Siaap :

- un système de contrôle commande des pompes performant, robuste, pérenne pour assurer l’exploitation du site,

- une vision en temps réel du fonctionnement des installations pour le suivi de production,

- des informations sur les consommations énergétiques du process, 

Et le support d’un partenaire qui connait le métier et les enjeux du métier de traitement des eaux usées. Et qui partage le même niveau d’exigence. 


Et comment ces solutions contribuent-elles à faire de Seine Aval une usine du futur ?

« A elle seule, la nouvelle gamme Altivar Process contribue à optimiser la production grâce à la modélisation de la chaine cinématique, qui permet à une pompe à fonctionner sur sa caractéristique optimale, détaille Dominique Gendron, support clients Schneider Electric. 

De plus, la précision des mesures fournit à l’exploitant une lecture des données hydrauliques et non plus seulement électriques. Celles-ci sont mémorisées puis restituées sous forme de courbes de consommation journalières, hebdomadaires, mensuelles ou annuelles. Toutes ces données concernant l’efficacité énergétique du process sont intégrées et remontées à la couche de gestion d’EcoStruxure grâce à sa communication Ethernet intégrée. Les informations sont ensuite transmises de façon ciblée aux acteurs concernés au sein de l’usine ou à distance : 

- surveillance des données de production du variateur grâce à un webserver intégré, consultable sur tous les supports numériques et digitaux. 

- surveillance et envoi d’alerte aux équipes de maintenance en cas de dérives de fonctionnement. 

- digitalisation de la documentation, consultable au travers de QR codes contextuels. 

- remontée des informations de consommation vers les équipes de gestion ou les logiciels de type ERP. »


« Choisir Altivar Process dans le cadre d’une architecture EcoStruxure, c’est une garantie de disponibilité de l’outil de production, une amélioration de la performance énergétique, une orientation services qui permet de disposer d’une maintenance prédictive et préventive plutôt que curative, et le maintien du site en condition opérationnelle, conclut Edouard Van Den Corput. Ce qui, dans le cas de l’usine Seine Aval, représente une nouvelle façon de maîtriser l’activité et préfigure le fonctionnement de l’usine de demain. »




Qu’est-ce qui fait l’originalité d’Altivar Process ?

Les explications d’Edouaad Van Den Corput, en charge de cette offre chez Schneider Electric


« Précisons d’abord qu’Altivar Process s’intègre dans une architecture EcoStruxure, qui permet la convergence entre les informations de production et les informations de gestion du process de traitement de l’eau.

Cette architecture apporte 4 valeurs essentielles : 

- la connectivité, qui permet une transparence des données sur un seul support de communication pour tous les produits – comme les variateurs de vitesse Altivar Process, les automates de procédés FoxBorow et les outils de gestion et de supervision ; 

- la mobilité, qui assure une connexion de l’exploitant à tous les constituants d’automatisme, n’importe où, n’importe quand, et sur tous les supports numériques et digitaux.

- le cloud, qui est la base des données digitales et fournit à l’exploitant des informations contextuelles et circonstanciées au travers par exemple de QR codes placés en façade du variateur de vitesse.

- l’analyse, qui garantit la remontée d’informations des objets connectés vers un système de monitoring et de gestion. »