Bienvenue sur le site Web de Schneider Electric

Bienvenue sur notre site Web.

Vous pouvez choisir un autre pays pour voir les produits disponibles ou vous rendre sur le Global website pour obtenir des informations sur l'entreprise.

Choisissez un pays ou une région

  • Default Alternative Text

    Jura filtration : un "data center in a box" pour une entreprise en pleine transformation digitale

Réalisation : Février 2018
  • Jura filtration : un "data center in a box" pour une entreprise en pleine transformation digitale

    Comment transformer un local existant en un datacenter éco-performant pour une PME en forte croissance et en pleine transformation digitale ? Tel est le challenge qu’a proposé l’entreprise Jura Filtration à son partenaire en systèmes informatiques Pica. Celui-ci a répondu avec la solution “micro datacenter in a box” de solutions Schneider Electric qui intègre la distribution électrique, la climatisation, les racks, la supervision et les services.

La transformation digitale de Jura filtration repose sur un “micro datacenter in a box”

Comment transformer un local existant en un datacenter éco-performant pour une PME en forte croissance et en pleine transformation digitale ? Tel est le challenge qu’a proposé l’entreprise Jura Filtration à son partenaire en systèmes informatiques PICA. Celui-ci a répondu avec la solution “micro datacenter in a box” de Schneider Electric. 

L’entreprise Jura Filtration l’a bien compris : la data représente à la fois son patrimoine, sa richesse, sa raison d’être. En effet, cette filiale française du groupe Hifi Filter est le centre logistique principal de la marque. Implantée à Pontarlier (Doubs), Jura Filtration stocke plus de 30 000 références de filtres destinés aux véhicules de tous types (agricoles, travaux publics, marine, automobiles, poids lourds, remontées mécaniques…) et aux machines pour l’industrie.


Un cas exemplaire d’entreprise de type Edge Computing

« Jura Filtration est une société de services, précise Guillaume Vuillemin, le responsable informatique du groupe. On reçoit les commandes en flux tendu de 7h à 19h, de l’ensemble des sociétés du groupe. Notre flux informatique doit être toujours disponible. En effet, nos clients sont parfois en panne sur de gros chantiers. La prise en compte de leur commande et l’expédition du filtre doivent être instantanées. On arrive à livrer en 24h. Si on perd deux heures d’informatique, on met nos clients en difficulté et on perd deux heures de chiffre d’affaires. Pour pouvoir tenir nos objectifs, nous avons besoin d’un datacenter fiable et performant. Et, de surcroît, hébergé dans nos murs pour réduire les temps de latence. » 


« Nous sommes en présence d’un cas exemplaire d’entreprise de type Edge, c’est-à-dire en pleine transformation digitale, en forte croissance, et désireuse de garder les datas chez elle, constate Raphaël Villechaise, dirigeant de la société PICA, expert en infrastructures informatiques. Notre rôle est de l’accompagner avec des outils et un environnement informatique qui correspondent à ses nouveaux besoins, et à son évolution. »


Besoin d’un datacenter digne de ce nom

Consciente de la dimension critique de ses datas pour la poursuite et le développement de son activité, Jura Filtration a donc souhaité franchir un cap en termes d’installations IT. « Il était indispensable de disposer d’un datacenter digne de ce nom, reconnaît Guillaume Vuillemin. Pour nous, cela signifiait trois choses : un réseau électrique fiable pour assurer la continuité d’activité, une climatisation performante pour éviter les écarts de température enregistrés jusqu’alors, une réduction des consommations d’énergie pour limiter notre empreinte environnementale. » Et Guillaume Vuillemin de poursuivre : « Notre cahier des charges comportait aussi une contrainte forte : utiliser la salle informatique existante, un bunker en béton construit à l’époque sur mesure et parfaitement étanche. Une caractéristique liée au caractère inflammable des filtres stockés dans le bâtiment et protégés par un réseau de sprinklers. Le bloc de béton a pour vocation de protéger les baies serveurs contre l’incendie et contre les projections d’eau. » 


Une solution 100% Schneider Electric

PICA a donc mis en œuvre, dans le bunker existant de 2,5 mètres de large par 4 mètres de long, une solution Schneider Electric composée de deux baies Netshelter, deux climatisations InRow, deux onduleurs Smart-UPS RT 8000, l’ensemble piloté par le logiciel StruxureWare. Une solution complète, normée, efficace, que Raphaël Villechaise résume d’une formule : « un datacenter in a box ». « Schneider Electric est présent à trois niveaux, détaille-il. Les flux électriques (secours, qualité, monitoring), la climatisation des racks, et un point essentiel : le service. Nous bénéficions en effet d’un service de maintenance 24/24, 7/7, qu’un intégrateur tout seul ne saurait pas assumer. »


Le nouveau datacenter est opérationnel depuis quelques mois. « On considère que l’on est satisfait d’une salle informatique quand on n’en entend pas parler. C’est le cas ici, se félicite Guillaume Vuilemin. On a connu des écarts de température ces dernières semaines – le climat est rude dans notre région en hiver. Mais dans le datacenter, la température est stable. Les alertes, émises par le système de supervision en cas de disfonctionnement, fonctionnent bien. Et le taux de disponibilité qui doit être de 12 heures/jour est parfait. C’est un critère crucial pour notre activité. Notre challenge est en effet d’absorber la croissance phénoménale de notre activité. Et tout repose sur nos installations informatiques. Avant, nous avions des pannes d’onduleurs, des arrêts de salles. Nous avons énormément gagné en fiabilité et en sérénité. »