France

Bienvenue sur le site Web de Schneider Electric

Bienvenue sur notre site Web.

Vous pouvez choisir un autre pays pour voir les produits disponibles ou vous rendre sur le Global website pour obtenir des informations sur l'entreprise.

Choisissez un pays ou une région

  • Default Alternative Text
    Témoignage client : Université de Lausanne

    Une transition progressive vers la société à 2 000 watts

    Un avenir durable grâce à une surveillance intelligente de l'énergie – Grâce à EcoStruxure™ Power, l'université de Lausanne devient un modèle de gestion énergétique.

    Découvrir EcoStruxure
  • Default Alternative Text

    Alimenter notre futur numérique... dès aujourd'hui

    Que votre métier consiste à concevoir, construire, exploiter ou offrir des services à des bâtiments ou des installations stratégiques, découvrez quatre façons de gérer le nouveau modèle de distribution d'énergie d'aujourd'hui dans notre petit guide en ligne.

    En savoir plus
    • Université de Lausanne Un avenir durable grâce à une surveillance intelligente de l'énergie

      EcoStruxure™ Power permet d'atteindre les objectifs d'une société à 2 000 watts d'ici 2040, soit 10 ans avant la date prévue par la Stratégie énergétique 2050 suisse.

    Texte alternatif par défaut

    Alimenter l'avenir numérique

    Découvrez dans notre guide en ligne gratuit, quatre manières de gérer le nouveau modèle de distribution d'énergie. En savoir plus

    Découvrez EcoStruxure Power

    Découvrez comment EcoStruxure Power peut améliorer le rendement énergétique et la durabilité de vos bâtiments.
    En savoir plus

    Le défi

    L'université de Lausanne est une véritable petite ville. Les 40 bâtiments composant le campus de Lausanne accueillent près de 15 000 étudiants et environ 4 900 employés qui y travaillent, enseignent ou effectuent des recherches. L'année dernière, la consommation annuelle d'énergie avait atteint environ 28 GWh d'énergie électrique et 20 GWh d'énergie thermique. Cela correspond à la consommation annuelle d'électricité de 7 000 foyers.

    Dans l'optique d'une société à 2 000 watts (stratégie énergétique 2050 du Conseil fédéral de la Suisse), l'université doit remplacer toutes les sources d'énergies fossiles par des ressources renouvelables et réduire considérablement la consommation globale d'énergie. Il est nécessaire de réduire la consommation d'énergie par personne et par an à 2 000 watts d'alimentation continue et les émissions de CO2 à une tonne. À titre de comparaison, la consommation moyenne d'énergie à long terme en Suisse se situe aujourd'hui autour de 5000 watts et les émissions moyennes de CO2 sont de 6,5 tonnes par personne.  

    Avant de pouvoir optimiser la consommation d'énergie du campus, il fallait disposer à tout moment de données fiables sur la consommation d'énergie réelle de chaque bâtiment. Dès sa création, l'équipe Unibat, l'unité de service s'occupant du fonctionnement de tous les bâtiments a collecté, chaque mois et à la main, les chiffres de la consommation d'énergie. Elle s'est également chargée d'évaluer les données à l'aide d'une feuille de calcul Excel. Avec plus de 250 compteurs pour le gaz, l'eau, la chaleur, le froid et l'électricité, cette tâche s'est avérée fastidieuse. 

    UNIL_Bild2-IC-980x890

    La solution

    Applications, analyses et services :  EcoStruxure Facility Advisor 
    Contrôle en périphérie : EcoStruxure Facility Expert 
    Produits connectés : Compteurs d'énergie triphasés Acti 9 iEM3000, instruments de mesure universels séries PM3000 et PM5000, NSX M5E, NW M5E, NT M5E, disjoncteurs Masterpact, compteurs d'énergie et d'électricité PowerLogic EM4300, passerelles EGX, interfaces Ethernet IFE, enregistreur de données énergétiques Com'X, capteur d'énergie sans fil PowerTag, filtre secteur AccuSine 

    Notre architecture EcoStruxure Power a été utilisée pour le nouveau bâtiment « Géopolis » inauguré en 2013 et se compose des éléments suivants : disjoncteurs et compteurs d'énergie en réseau, passerelles de communication et plateforme cloud de gestion de l'énergie pour l'analyse des données. Résultat : une surveillance intelligente qui enregistre la distribution et la consommation d'énergie en temps réel et fournit ainsi une base de données étendue qui servira de support aux décisions liées à l'énergie. Une surveillance aussi minutieuse s'imposait d'urgence. En effet, le bâtiment construit selon la norme Minergie®-ECO devra satisfaire à l'avenir à des critères particulièrement élevés en matière d'efficacité énergétique, notamment en ce qui concerne les éventuels écarts de performance dans le fonctionnement quotidien. 
     

    Il est beaucoup plus facile de fixer des objectifs de rendement énergétique pour un bâtiment que de les atteindre dans le cadre du fonctionnement quotidien. Les bâtiments sont des organismes « vivants » complexes. Un bâtiment doit être régulé de manière à ce que les différents éléments soient coordonnés de manière optimale les uns avec les autres. Cela permet d'éviter, par exemple, que le système de refroidissement ne refroidisse lorsque le système de chauffage est en marche en même temps. Par ailleurs, l'utilisation réelle des bâtiments peut s'écarter de l'utilisation prévue ou changer au fil du temps. Des études indiquent que, sans surveillance, les bâtiments devenus éco-énergétiques finissent par consommer plus d'énergie qu'avant leur optimisation. C'est pourquoi la surveillance continue est si importante. 

    Les résultats

    Des alarmes automatisées et des algorithmes intelligents permettent d'obtenir des données intelligentes. L'équipe Unibat est immédiatement informée lorsque la consommation d'énergie d'un bâtiment s'écarte de la norme. Grâce à notre solution de surveillance, l'équipe est désormais en mesure d'identifier de manière régulière les déficits de performance et d'optimiser progressivement le bilan énergétique du bâtiment. Par exemple, les éléments consommateurs d'énergie qui ne relèvent pas du système, tels que la ventilation et le chauffage, sont automatiquement arrêtés le week-end et la nuit pour éviter les fluctuations d'électricité. 

    • Gestion de l'énergie globale et en temps réel pour l'ensemble du campus qui abrite environ 30 bâtiments
    • Accès à des cartes et graphiques représentant l'intensité énergétique depuis n'importe quel appareil, à tout moment et en tout lieu (données intelligentes)
    • Outils combinés de gestion et de maintenance de l'énergie 

    Grâce à cette surveillance numérique de l'énergie, l'université de Lausanne a pu mettre en œuvre de premières mesures. La consommation de chaleur a baissé de 11 % au cours des quatre dernières années.

    Encouragée par ces résultats positifs, l'université de Lausanne a décidé d'étendre nos solutions de surveillance à tous les bâtiments du campus. Actuellement, sur les 40 bâtiments du campus, les 16 plus importants sont surveillés et analysés numériquement ; ces bâtiments représentent à eux seuls environ 90 % de la consommation totale d'énergie sur le campus. Demande en électricité, alimentation de son propre système photovoltaïque de 5 400 m2, chauffage au gaz, refroidissement par l'eau du lac et alimentation en eau : tous ces éléments sont intégrés. 

    Pour obtenir le label « Site à 2 000 watts », l'université de Lausanne doit indiquer d'ici 2019 comment elle prévoit d'atteindre les objectifs de la société à 2 000 watts au cours des 20 prochaines années. La surveillance numérique de l'énergie via une plateforme cloud constitue une étape essentielle pour atteindre cet objectif ambitieux.

    UNIL_Bild3-IC-708x218
    Texte alternatif par défaut

    « L'université de Lausanne se veut pionnière en matière de développement durable. C'est pourquoi nous voulons faire du campus un modèle et le convertir en site à 2 000 watts d'ici 2040. »

    Loïc Furcy, responsable du groupe Énergie chez Unibat

    En savoir plus