France

Bienvenue sur le site Web de Schneider Electric

Bienvenue sur notre site Web.

Vous pouvez choisir un autre pays pour voir les produits disponibles ou vous rendre sur le Global website pour obtenir des informations sur l'entreprise.

Choisissez un pays ou une région

Presse

L’EHPAD des Noisetiers teste pour la première fois en France des solutions domotiques pour le bien-être des résidents

  • Schneider Electric, en étroite collaboration avec le Centre d’Expertise National des Technologies de l’Information et de la Communication pour l’autonomie (CENTICH), a installé ses solutions EcoStruxureTM for Healthcare dans l’EHPAD des Noisetiers à Angers
  • Leur objectif : participer à une expérimentation sur les bénéfices de la lumière sur la santé et le comportement des personnes âgées. C’est la première fois qu’une telle expérimentation est conduite dans un EHPAD en France

 

Schneider Electric, le spécialiste mondial de la transformation numérique de la gestion de l’énergie et des automatismes, a été sollicité par le CENTICH pour apporter ses expertises et installer ses solutions au sein de l’EHPAD des Noisetiers, à Angers.

Dans les Etablissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD), les déficits cognitifs peuvent en effet s’accompagner de troubles du comportement et d’errance nocturne. En installant un système domotique connecté, le CENTICH et Schneider Electric ont voulu démontrer le potentiel de la domotique et des environnements adaptés pour contrer les effets négatifs de ces troubles.

Conscient de la complexité et l’imprévisibilité de ces problèmes, Schneider Electric a réalisé les installations électriques dans l’ensemble de l’établissement, avec des équipements utiles aux résidents et aux professionnels de santé. Basées sur EcoStruxure for Healthcare, l’architecture IoT dédiée aux établissements de santé digitalisés, ces solutions permettent non seulement d’assurer une meilleure prise en charge des patients, mais proposent également une plateforme conçue par le Groupe pour garantir la sécurité des résidents et la qualité de travail du personnel.

Un EHPAD du futur connecté

Schneider Electric avait déjà collaboré avec le CENTICH sur le projet d’appartement LENA (Logement Evolutif pour une Nouvelle Autonomie) à Saumur, aménagé avec des technologies numériques et domotiques pour faciliter le retour à domicile de personnes âgées après une hospitalisation. Suite à la réussite de ce projet, Jawad Hajjam, Directeur du développement au CENTICH et gérontologue, a sollicité le Groupe pour réfléchir à un système domotique connecté au service des résidents et des soignants. Il était nécessaire de croiser technique et médical afin de vérifier et d’affiner l’hypothèse des bénéfices de la lumière sur la santé et le comportement des personnes âgées, laquelle n’a, jusque-là, pas encore été validée cliniquement.

C’est la première fois qu’une telle expérimentation est conduite dans un EHPAD en France.  L’établissement a, pour ce faire, été entièrement rénové et comprend 90 chambres pour accueillir autant de résidents. L’installation et la mise en route ont été un succès et l’ensemble des résidents, avec une moyenne d’âge de 92 ans, ont été installés dans les locaux dès le 1er juin 2018.

Innover pour mieux soigner

Après avoir mené une réflexion poussée avec le CENTICH, Schneider Electric a proposé de recréer des cycles de jour et de nuit dans les chambres. L’éclairage par différentes nuances de blanc, du plus froid au plus chaud, est assuré par un variateur numérique qui pilote à la fois la luminosité et les différentes « chaleurs » de lumière. Ces niveaux d’éclairage pourront également être utilisés pour s’adapter aux besoins de certains patients : les moins vifs pourront bénéficier de lumière froide à 4 000 Kelvin, qui stimule l’attention, les plus actifs seront baignés dans une lumière plus chaude à 3 000 K, au potentiel apaisant. Chaque chambre est équipée d’un contrôleur logique multi-protocole, capable de piloter les scénarios de chauffage, des volets et de l’éclairage. Il permet également d’envoyer des alertes et de tracer des courbes d’actimétrie.

La supervision centrale de tout l’EHPAD est assurée par les solutions IoT du Groupe, notamment EcoStruxure Senior Care Advisor qui permet d’apporter une « présence augmentée » sans contrainte. La solution Vigilance rend l’EHPAD bienveillant, réagissant en cas de situations à risques : inactivité suspecte, présence prolongée en salle de bain, sortie nocturne. Par exemple, si une personne âgée sort de sa chambre pour déambuler dans les couloirs, un éclairage progressif se met en action. Les zones dangereuses, comme les escaliers, s’assombrissent, pour que la personne renonce à s’y diriger, tandis que des LED la guident vers une zone d’accueil beaucoup plus éclairée, où elle peut être prise en charge. Le système prévient également d’un changement d’habitude de vie du senior, pouvant être le signe précoce de pathologies chroniques : indicateurs de sommeil (heures de lever / coucher, nombre de levers nocturnes, temps de repos), activité du senior (heures et durées des sorties, temps de présence par zone).

De plus, grâce au partenariat entre Schneider Electric et Eona, la solution Lien social (Smart TV) permet de maintenir le contact avec les proches du résident. L’interface a été spécialement conçue pour être intuitive pour les personnes non accoutumées à l’utilisation d’Internet. Pour le résident, l’utilisation se fait via une interface unique : la télévision. Pilotée par la télécommande, elle permet de recevoir les informations et de communiquer avec le monde extérieur.

Si ces solutions permettent de mieux prendre en charge les résidents, le but n’est pas pour autant de remplacer les soignants, bien au contraire. Eric Civray, Responsable EcoBuilding - Silver Economy pour Schneider Electric remarque que « l’un des objectifs est d’avoir une complémentarité entre une présence virtuelle connectée et une présence humaine réelle. Ces solutions conçues par Schneider Electric pour l’EHPAD des Noisetiers permettent d’assurer non seulement le mieux-être des résidents, mais également de permettre aux personnels soignants de suivre au plus près les résidents sans les importuner. Avant, lorsque les soignants faisaient les rondes la nuit, cela réveillait les résidents. Les capteurs de présence permettent dorénavant de savoir si le résident est bien dans sa chambre sans le réveiller. »

Eddy Chevale, Directeur de l’EHPAD des Noisetiers ajoute : « Le travail collaboratif qui a permis de faire de l’EHPAD des Noisetiers un EHPAD du futur a su relever les défis de délai et de coopération entre plusieurs acteurs. Evidemment, l’expérience est toujours en cours mais d’ores et déjà, depuis la mise en route de ces solutions, nous avons pu constater l’importance et l’impact de l’éclairage sur l’état des résidents. »

Ont été utilisés pour ce dispositif les produits et solutions suivants :

Contacts
Fichier attaché
download.success
Malheureusement, il semble que nous ayons eu un petit soucis technique. Pouvez-vous retenter votre chance ?