Bienvenue sur le site Web de Schneider Electric

Bienvenue sur notre site Web.

Vous pouvez choisir un autre pays pour voir les produits disponibles ou vous rendre sur le Global website pour obtenir des informations sur l'entreprise.

Choisissez un pays ou une région

    • Default Alternative Text

      L'Ecole des Métiers de l'Energie Paul-Louis Merlin

    Default Alternative Text

    Classe de seconde Pro MELEC

    Un socle solide pour la poursuite d’études techniques réussies

    Cette classe associe de manière classique les enseignements professionnels d'une Seconde MELEC et les enseignements généraux (Mathématiques, français, langues...) d'une seconde générale classique.
    L'objectif de l'Ecole est d'apporter à ses élèves dès la seconde une formation technique très pratique, tout en leur assurant un niveau général correct pour poursuivre en 1ère STI2D jusqu'au Bac STI2D.
    Cela est rendu possible par le fort niveau d'accompagnement des enseignants dans le cadre favorable d'une classe à faible effectif.
    Elle a le souci de très tôt donner aux jeunes un comportement adapté au monde professionnel.
    Elle lui apporte aussi une méthodologie de travail personnel visant à les rendre autonomes.

    • Enseignements orientés sur 2 axes :

      • Un enseignement technique et professionnel important, source de motivation pour des élèves peu attirés jusque là par les seules matières générales (Enseignement MELEC : Electrotechnique, Energie, Equipements Communicants).
      • Une consolidation des bases (expression française, calcul mathématique), plaçant les élèves en condition de réussite dans la filière technologique STI2D (à partir de la 1ère).
    • Après cette classe de Seconde

      Les élèves peuvent continuer au sein de l'Ecole des métiers de l'énergie jusqu'au Bac STI2D

    • Le Profil des élèves

      • Les élèves qui envisagent dès ce stade de poursuivre des études poussées dans la filière technique (Bac STI2D puis études supérieures BTS, IUT ou Ecoles d’Ingénieur). Ils ont une attirance pour la technique, et souhaitent renforcer ces aptitudes dès la Seconde : ils ont ainsi l’opportunité d’acquérir tôt des savoir-faire et un sens technique qui leur sera utile pour appréhender au mieux la suite de leurs études
      • les élèves mal à l’aise ou avec un intérêt moins marqué pour les matières générales, et à la recherche de nouvelles sources de motivation par l’apprentissage de la technique, d’enseignements plus « concrets ». Cette motivation nouvelle et la réussite dans ces enseignements techniques entraineront une attitude de l’Elève volontaire et positive, y compris vis-à-vis des matières générales.
      • les élèves pour lesquels les conditions de réussite passent par un cadre rigoureux et un haut niveau d’accompagnement personnalisé.

      Par l'enseignement technique dispensé dès la Seconde, nos élèves trouvent l'intérêt et le plaisir qui dynamisent l'ensemble de leur scolarité.
    • Le contenu de la formation

      Le volume horaire par semaine est en moyenne de 31h dont :

      • 7h d’enseignement technologique en électrotechnique et automatique :
        - Etude et réalisation d’un ouvrage technique, d’une maquette,
        - Lecture d’un plan, d’un schéma, d’un cahier des charges.
      • 3h d’accompagnement (Français, Maths, Méthodologie de travail)

      Les petits effectifs sont un cadre favorable à l’apprentissage et en particulier pour les 2 langues vivantes où une attention particulière est portée à l’oral et à la participation de chaque élève.

    • Quelques exemples de réalisations

      Dans le monde du bâtiment et de la domotique :

      • Automatisation d’un portail
      • Réalisation de l’installation électrique complète d’un studio grandeur nature (éclairage, volets roulants, alarmes, chauffage)
      • Exploitation de panneaux solaires photovoltaïques

      Dans le monde industriel :
      • Montée et descente des pâles de malaxage dans une cuve.
      • Poste de chargement d’un camion dans une carrière
      • Atelier de tri pour colis postaux
      • Malaxeur à peinture.
      A travers ces travaux, les élèves apprennent le goût d’un travail abouti et bien fait et développent leur autonomie :
      Chaque élève conduit son travail à son rythme. En début de séance, il fait la liste des outils et du matériel spécifique dont il aura besoin. Le travail est considéré comme terminé lorsque les tests de fonctionnement sont positifs, dans le cas contraire, l’élève doit rechercher la cause du dysfonctionnement et y remédier.
    • Orientation, préparation à la vie active

      Un processus d’orientation et de construction d’un projet professionnel est mis en place dès la classe de Seconde ; des responsables des Ressources Humaines de Schneider Electric y participent.
      Des forums de rencontre sont organisés avec des professionnels, et des anciens élèves et avec des écoles de l’enseignement supérieur.
      Les élèves apprennent à rédiger un CV et à passer des entretiens de recrutement.

    Default Alternative Text

    Bac STI2D

    Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable
    • Objectifs

      L’objectif général est l’acquisition d’une culture scientifique et technologique large, et son application dans une logique de limitation de l’impact environnemental.
      Il prépare à la poursuite d’études vers un niveau BTS ou DUT (bac + 2), licence (bac + 3), ou écoles d’ingénieurs ou master 2 (bac + 5).

    • Domaines couverts

      • Domaines technologiques: acquérir des bases solides en électrotechnique, électronique, thermique, mécanique, réseaux et architectures communicantes…
      • Développement Durable: comprendre, caractériser et identifier les leviers permettant de réduire les impacts environnementaux de la fabrication, de l’utilisation (efficacité énergétique) et de la déconstruction d’un objet technique ou d’un ouvrage,
      • Communication: s’exprimer à l’oral et à l’écrit, en français comme en langue étrangère, travailler en équipe sous forme de projet.

      Le titulaire du baccalauréat STI2D doit être capable de mener un projet global: concevoir, dimensionner, réaliser un prototype, une maquette relativement à un problème technique.
    • Le BAC STI2D à L’Ecole des Métiers de l’Energie

      Dans le respect du référentiel de l’éducation nationale, l’Ecole des Métiers de l’Energie a fait le choix :

      • de conserver une dimension très technique en privilégiant les réalisations concrètes à la simulation, et en complétant les travaux dirigés par des manipulations en atelier,
      • orienter les enseignements vers les enjeux portés par Schneider Electric, spécialiste mondial de la gestion de l’énergie: produire et utiliser l’Energie de manière efficace, fiable, en toute sécurité et dans le respect de l’Environnement.

      Exemples :
      • Photovoltaïque, éolien,
      • Solutions globales d’efficacité énergétique, basées sur des technologies de systèmes communicants,
      • Mesure et gestion de la consommation de l’énergie et de sa qualité,
      • Domotique,
      • Gestion de l’éclairage,

      Les enseignements couvriront ainsi les grands principes de la gestion de l’énergie et les grands principes des réseaux et de la communication des systèmes, tout cela dans la perspective des nouveaux enjeux environnementaux.

    Historique des résultats

    BAC STI2D

    Année Taux de réussite Taux de mention
    2016 100% 93%
    2015 100% 94%
    2014 100% 85%
    2013 100% 75%
    2012 100% 93%

    Poursuite d'études

    Après le BAC STI2D, les élèves bacheliers s’orientent principalement vers un DUT ou un diplôme d’ingénieur.

    • BTS
      BTS FED - Domotique, BTS Electrotechnique, BTS Maintenance des Systèmes , BTS CPI (Conception de Produits Industriels), BTS ATI (Assistance Technique d’Ingénieur), BTS Technico-Commercial, BTS CRSA (Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques), etc....
    • DUT
      Mesures physiques, Génie électrique et informatique industrielle, Génie réseaux et télécommunications, Génie mécanique et productique, Génie thermique et énergie, etc.
    • Diplôme d’ingénieur
      - en intégrant directement après le Bac des écoles comme l’INSA à Lyon, l’ ESISAR (Ecole Supérieure d’Ingénieurs en Systèmes Industriels Avancés) à Valence
      - en intégrant des classes préparatoires aux grandes écoles, comme celle du Lycée Monge à Chambéry
      - en intégrant une école après un BAC+2.
    Default Alternative Text

    Vous souhaitez rejoindre l'Ecole PLM ?

    S'inscrire pour la rentrée 2017