• Default Alternative Text
    Normes et réglementations

    RT 2012

    RT2012 : Des exigences de résultats

    Objectif du coefficient Bbio : mesurer la qualité de la conception et de l’implantation du bâtiment

    Default Alternative Text

    3 exigences de résultats

    1. Une exigence d’efficacité énergétique minimale du bâti


    Elle valorise :
    • le niveau d’isolation (étanchéité à l’air)
    • la conception bioclimatique
    • la mitoyenneté

    Ce changement constructif est caractérisé par le coefficient Bbio.

    2. Une exigence de consommation maximale d’énergie primaire


    • Elle fixe un seuil à ne pas dépasser de 50 kWh/m2/an, modulé par divers critères : localisation géographique, altitude, type de bâtiment, surface moyenne des logements, volume d’émission de gaz à effet de serre des énergies utilisées.
    • 5 usages pris en compte : chauffage, production d’eau chaude sanitaire, refroidissement, éclairage, auxiliaires (pompes et ventilateurs).

    Cette exigence est définie par le coefficient Cep.

    3. Une exigence de confort d’été

    Il s’agit d’une exigence sur la température intérieure atteinte au cours d’une séquence de 5 jours chauds.

    Cette exigence est mesurée à l’aide du coefficient Tic : Tic réf.

    Objectif : mesurer la qualité de la conception et de l’implantation du bâtiment

    Une unité de mesure : le coefficient Bbio

    Celui-ci, exprimé en points, sans unité, définit une limitation simultanée du besoin en énergie pour les composants liés à la conception du bâti (chauffage, refroidissement, éclairage). Cet indicateur rend compte de la qualité de la conception et de l’isolation du bâtiment, indépendamment des systèmes énergétiques mis en oeuvre (le système de chauffage en particulier).

    Il valorise notamment : 

    - le niveau d’isolation (étanchéité à l’air), 

    - la conception bioclimatique (prise en compte de l’éclairage naturel, des apports solaires, de l’inertie du bâtiment, etc.) afin d’éviter le recours à la climatisation, 

    - la mitoyenneté.

    La valeur maximum du coefficient Bbio dépend de la localisation géographique, de l’altitude, du type d’usage du bâtiment et, pour les maisons individuelles, de la surface habitable. Le Bbio est à fournir lors du dépôt de permis de construire.


    Vers une évolution des équipements et des techniques

    L’indicateur Bbio va certainement favoriser l’émergence de nouveaux systèmes constructifs. D’ores et déjà, il privilégie l’usage de chaudières à condensation, de pompes à chaleur, de chauffe-eau thermodynamiques, etc.


    Une innovation conceptuelle majeure

    Cette exigence implique un changement constructif et représente un concept majeur et totalement innovant, sans équivalent en Europe. Le label BBC, les labels Passiv’Haus ou Minergie fixent des exigences spécifiques sur l’isolation ou sur les besoins liés au seul chauffage, la RT2012 appréhende par un indicateur unique la qualité intrinsèque de la conception du bâtiment.

    Objectif : limiter les consommations d’énergie du bâtiment

    Outre une bonne conception bioclimatique du bâtiment, la mise en place d’équipements performants et la production d’énergie renouvelable permettent de limiter la consommation d’énergie primaire sur les 5 usages réglementaires.


    Un coefficient de référence

    Cet indicateur prend en compte les systèmes énergétiques et les auxiliaires. Cela signifie qu’en plus de l’optimisation du bâti (Bbio), il impose le recours à des équipements énergétiques performants, à haut rendement.

    Le coefficient Cep exprime un seuil à ne pas dépasser : 50 kWhEP/m2/an.


    5 usages pris en compte

    Le coefficient Cep prend en compte 5 usages :

    • - chauffage
    • - production d’eau chaude sanitaire
    • - refroidissement
    • - éclairage
    • - auxiliaires (pompes et ventilateurs)


    Des modulations selon le bâtiment

    Ce coefficient Cepmax est modulé selon divers critères :

    • - la localisation géographique
    • - l’altitude
    • - le type de bâtiment (les exigences sont différentes selon qu’il s’agit d’un immeuble de bureaux ou d’un immeuble d’habitation par exemple)
    • - la surface moyenne des logements
    • - le volume d’émission de gaz à effet de serre des énergies utilisées.

    Dérogation pour le logement collectif : Le coefficient Cepmax est temporairement augmenté de 7,5 kWhEP/m2/an jusqu’au 1er janvier 2015.

    Objectif : garantir une température agréable pendant la saison chaude tout en évitant de recourir aux systèmes de climatisation

    Le coefficient Tic : Un coefficient conservé de la RT2005

    Il s’agit d’une exigence sur la température intérieure atteinte au cours d’une séquence de 5 jours chauds.

    L’indicateur Tic vise à limiter à la fois l’inconfort d’été et le recours à la climatisation. Le principe est simple : la température intérieure atteinte en été (Tic) pendant 5 jours doit être inférieure à la température intérieure conventionnelle de référence (Tic ref).

    Les 3 exigences principales sont complétées par quelques exigences de moyens afin d'encourager de nouvelles pratiques et de nouveaux comportements.

    • Accélérer le développement des énergies renouvelables en maison individuelle

    Généralisation d’installations de production d’énergies renouvelables en maison individuelle

    • Améliorer la qualité énergétique globale

    Dans les bâtiments résidentiels produisant de l’électricité localement (photovoltaïque, éolienne), augmentation de la consommation maximale d’énergie plafonnée à 12 kWhEP/m2/an

    • Encourager un bon usage du bâtiment

    - Mesure ou estimation des consommations d’énergie par usage
    - Information de l’occupant

    • Garantir le confort d’habitation et la qualité de l’architecture du bâtiment d’habitation

    Obligation d’une surface minimale de baies vitrées (1/6 de la surface habitable)

    • Garantir la qualité de mise en oeuvre

    - Traitement des ponts thermiques
    - Traitement de l’étanchéité à l’air

    Quelques exigences de moyens

    Quelques exigences de moyens

    • Default Alternative Text RT 2012

    • Interior designer discussing plan with a woman dispatch Norme NF C 15-100

    • Default Alternative Text Norme NF EN 61 439-1 et 2
    • Default Alternative Text Diagnostic électrique et mise en sécurité
    • Belgium, Antwerpen, Young woman sitting on couch, working from home Détection de fumée