• Default Alternative Text

    Premier CPE pour Thalès

    Réalisation le : 12 Novembre 2015
    • Premier CPE pour Thalès Premier CPE pour Thalès

      Soucieux de mieux maîtriser les consommations énergétiques de son site de Châtellerault (Vienne), le groupe Thalès a signé un Contrat de performance énergétique avec Schneider Electric. A peine plus d’un an après sa mise en œuvre, les résultats sont significatifs : 30 % d’économies sur la facture de gaz et d’électricité, et une connaissance fine du fonctionnement du site.

      Le groupe Thalès, présent dans 58 pays, est un leader mondial de l’aéronautique, du spatial, du transport terrestre, de la sécurité et de la défense. Cet industriel est engagé depuis plusieurs années dans une démarche de réduction de ses consommations d’énergie, via notamment la certification ISO 14001 de ses sites. Celui de Châtellerault dans la Vienne, spécialisé dans la maintenance et la réparation pour l’avionique civile et militaire, était réputé pour être l’un des plus énergivores, en raison notamment de plusieurs dysfonctionnements.
      A des consommations de gaz trop élevées, comparées à d’autres sites, s’ajoutaient des difficultés à réguler les températures selon les saisons. De plus, la centrale de traitement d’air fonctionnait en continu 7 jours sur 7, ce qui n’était pas nécessaire. « Face à ces constats, nous avons dans un premier temps mis en place un suivi des consommations sur le site et des actions pour tenter de les réduire. Cependant, il nous était très difficile de mesurer l’impact de cette démarche et l’efficacité de nos actions car nous étions noyés dans de nombreux paramètres, explique Michel Quentel, responsable Immobilier d’une vingtaine de sites chez Thalès. Pour identifier de réels leviers d’économie et aller plus loin dans la gestion de nos consommations, nous avons décidé de faire appel à des experts et de souscrire un Contrat de performance énergétique avec un consortium porté par Schneider Electric. »


      30 % d’économie en un an et des informations précieuses sur le fonctionnement du site
      Une première étape a été consacrée à l’analyse du fonctionnement du site de Châtellerault afin d’identifier des gisements d’économies. Puis une gestion technique centralisée a été installée pour pouvoir piloter le bâtiment et ainsi gérer le chauffage, le refroidissement, les centrales de traitement d’air et la consigne de température. « Après la phase d’étude avec pose de capteurs sur le site, Schneider Electric a émis des recommandations sur les solutions à mettre en place. Nous avons alors signé le Contrat de performance énergétique, avec la garantie d’économiser 25 % par an et un retour sur investissement de l’ordre de 5 ans, détaille Dany Champalou, responsable Sécurité, Environnement et Immobilier du site Thalès Châtellerault. C’est une solution rassurante car nous avons une garantie de résultat. Si les objectifs d’économie n’étaient pas atteints, Schneider Electric compenserait la différence. Mais, au-delà de l’aspect purement contractuel, la mise en place de la GTC est pour nous une mine d’or car elle nous fournit des informations précieuses sur le fonctionnement de la centrale de traitement d’air et, plus globalement, sur le comportement du site. Au bout d’un an, les résultats sont prometteurs car nous avons déjà réduit nos consommations de gaz et d’électricité de 30 % ».


      Une implication de tous les partenaires
      De plus, le confort des occupants a été amélioré car le système de gestion prend en compte les variations saisonnières. D’ici fin 2015, d’autres CPE pourraient être signés entre Thalès et Schneider Electric car, pour Michel Quentel, « chaque partie impliquée dans le CPE a un engagement et met tout en œuvre pour le tenir. Avec Schneider Electric, nous savons que ce sont des experts qui suivent le projet et qui s’investissent à nos cotés. »