• Default Alternative Text

    L’efficacité énergétique au cœur du développement de l’entreprise

    Réalisation : Janvier 2017
    • Thales Alenia Space : L’efficacité énergétique au cœur du développement de l’entreprise

      Le site Thales Alenia Space de Cannes est spécialisé dans l’assemblage de satellites civils et militaires. Cette activité de très haute technologie s’opère en salles propres sous températures et hygrométrie contrôlées. Pour maintenir cet environnement stable, l’industriel utilise des refroidisseurs de liquide très énergivores. Dans le cadre d’un plan d’efficacité énergétique, il a fait appel à Schneider Electric pour mettre en place des solutions performantes et parfaitement dimensionnées.

      Bordé par un aérodrome, une ligne de chemin de fer et la mer Méditerranée, le site Thales Alenia Space de Cannes s’étend sur plus de 140 000 m2. 2000 personnes travaillent 7 jours sur 7 et 365 jours par an à la fabrication et à l’intégration de satellite civils et militaires. « Avec des matériels de vol de plusieurs dizaines de millions d’euros, les problématiques de traitement d’air, de production de froid et de chaud sont stratégiques », explique Olivier Montandon. Et le responsable Travaux Neufs de l’établissement Thales Alenia Space de Cannes d’ajouter : « Nos salles blanches sont soumises à une normalisation ISO qui impose un taux d’hygrométrie constant de 55 % et une température de 22 degrés. Ceci nécessite des puissances de réfrigération très importantes. Nous utilisons énormément d'eau glacée pour assurer la régularité des températures ou la déshumidification de l’air ».

      Un audit de site et 3 scénarios
      C’est dans ce contexte que l’industriel s’est lancé en 2012 dans une réflexion visant à réduire considérablement ses consommations énergétiques. Thales Alenia Space s’est alors rapproché de Schneider Electric, par l’intermédiaire d’EDF, dans le cadre de l’offre Eco-Entrainement. Le fournisseur d’énergie porte le projet sur le plan commercial et fournit le plan de financement. Schneider Electric apporte l’expertise en efficacité énergétique, les solutions techniques et un engagement de résultats. « Notre souhait était d’optimiser notre production d’eau glacée. Schneider Electric a tout d’abord procédé à un audit énergétique de nos installations. Puis la deuxième étape a consisté à réaliser des simulations d’économies d’énergie en fonction de trois scénarios reposant sur trois solutions technico-économiques », commente Jean-Marc Girod. Et le responsable du pôle Energie de Thales Alenia Space de Cannes poursuit : « nous avons été convaincus par les résultats des simulations et par l’engagement que prenait Schneider Electric sur la réduction des dépenses. Nous avons même souhaité élargir le périmètre du projet ».

      Des simulations très encourageantes et un périmètre élargi
      En effet, à l’origine le partenariat portait uniquement sur un plateau de production de froid existant mais il a été étendu à un plateau en cours de construction au moment de l’audit, soit un total de 10 mégawatts de production de froid. Ainsi, en 2015, cinq refroidisseurs de liquide Schneider Electric ont été installés sans interrompre l’assemblage des satellites. « La continuité d’activité est le souci de tous les instants, insiste Olivier Montandon. Dans notre industrie, les temps d’arrêt ont des conséquences économiques énormes. Non seulement les experts de Schneider Electric sont intervenus sans que les opérationnels s’en aperçoivent mais, en plus, ils ont géré plusieurs corps de métiers : hydraulique, levage, génie civil… Finalement, les seuls à s’être rendu compte de la modernisation de nos équipements sont nos investisseurs, qui ont vu sensiblement baisser nos factures d’électricité. »

      Une réduction des consommations d’énergie supérieure aux prévisions
      Car les résultats en termes d’efficacité énergétique dépassent les espérances de Thales Alenia Space. « Schneider Electric s’était engagé sur une réduction des consommations de 42% ; or on atteint 47% d’économie avec l’utilisation de ces nouveaux équipements et grâce à la stratégie de régulation développée par notre partenaire, se réjouit Jean-Marc Girod. De plus, ces nouvelles installations permettent une régulation plus précise et plus stable de la température. Quant au retour sur investissement, il correspond à la durée du financement – 6 ans – et n’impacte pas l’Opex de l’entreprise. »

      Avec ces résultats très positifs, le site cannois de Thales Alenia Space se positionne comme un acteur innovant et précurseur au sein du groupe. Forts de cette expérience concluante, d’autres sites devraient prochainement adopter les solutions Schneider Electric.