• Default Alternative Text

    Rénovation du poste ERDF de Sirmière (85)

    Réalisation le : 03 Janvier 2012
    • Rénovation du poste ERDF de Sirmière (85)

      Confronté au vieillissement de ses postes sources, ERDF s’est lancé dans un vaste plan de rénovation de ces installations. Objectif : atteindre le palier contrôle commande numérique (PCCN), dernière norme en vigueur. Pour répondre à cette demande, Schneider Electric propose une solution complète et industrialisée. Gros plan sur le poste source de Sirmière, en Vendée.

      « Pour une rénovation comme celle du poste de Sirmière, les travaux prennent généralement deux ans. La solution industrialisée de Schneider Electric nous a permis de réaliser l’ensemble de l’opération en six mois, du premier coup de pioche à livraison finale.»
      Cyril Coëslier, chef de projet à ERDF, ne pouvait pas rêver mieux. En charge de la rénovation de ce poste source, l’ingénieur dispose depuis le printemps 2011 d’un équipement flambant neuf. L’intégralité du contrôle commande, ainsi que les parties actives des cellules 20 000 V, jadis vieillissantes et en nombre insuffisant, ont été remplacées en un temps record.


      Une solution testée en usine et livrée prête à installer

      A l’origine du partenariat entre Schneider Electric et ERDF, Yves Taillandier, maître d’ouvrage postes sources de la Direction Réseau Patrimoine Ouest, se félicite lui aussi de cette nouvelle approche. Certes, il aura fallu changer les habitudes mais très vite la solution industrialisée de Schneider Electric s’est imposée. « Le problème des rénovations de postes sources, c’est la gestion de l’espace, explique-t-il. Il faut créer une surface supplémentaire permettant d’installer une partie des équipements neufs pour ensuite procéder à un basculement progressif. Au final, il reste une surface disponible non exploitée. La solution Schneider Electric, testée en usine et livrée sur site, est un outil supplémentaire dans l’ingénierie de rénovation. Elle convient parfaitement lorsqu’on est en présence d’un bâtiment existant extrêmement détérioré, dont la rénovation coûterait trop cher. Cette solution nous permet aussi d’augmenter notre capacité de rénovation des installations. Schneider Electric est le seul partenaire qui avait la capacité de nous proposer l’ensemble des solutions dont nous avions besoin. De plus, le budget prévisionnel a été tenu au centime près, ce qui est extrêmement rare dans ce type de chantier ».


      Un interlocuteur unique qui place son client au centre du projet

      L’offre packagée de Schneider Electric combine performance des équipements et valeur ajoutée en termes de conseil et de gestion de projet. « Techniquement, l’ancien génie civil a été remplacé par six modules préfabriqués réalisés en usine par Schneider Electric. Mais la prestation va bien au-delà puisque notre partenaire a réalisé en amont une étude globale, et il a piloté et coordonné l’ensemble des intervenants pour livrer des postes prêts à être raccordés », précise Cyril Coëslier.

      Des délais fiables et raccourcis, des modules assemblés et testés en usine avant d’être livrés, et toujours la volonté de placer son client, ERDF, au centre du projet : telle a été la philosophie du constructeur sur ce projet. « Le client ne perd pas du tout le contrôle de son installation, bien au contraire puisqu’il vient faire des tests en usine. Cette méthodologie garantit une meilleure maîtrise des coûts », explique Jacques Brice, Schneider Electric. Et de poursuivre : « Nous disposons maintenant du retour d’expérience sur cette opération. Cela nous met en excellente position pour suivre la demande d’ERDF. Le rythme annuel des rénovations sur la région Ouest est de sept à huit postes, jusqu’en 2014 et au-delà. Dans la région Ouest, 350 postes sont concernés. »


      Objectif : réduire encore les délais de basculement vers les nouveaux équipements

      Il existe une trentaine de postes sources par département ; celui de Sirmière alimente en électricité la Roche-sur-Yon et son agglomération. La rénovation de ces lieux stratégiques constitue une véritable opportunité pour Schneider Electric. La vitrine vendéenne confère au groupe une longueur d’avance comme le souligne Yves Taillandier : « Nous avons décidé de renouveler l’opération en 2012 sur un poste source de Loire-Atlantique. L’enjeu est d’être encore plus fluide dans nos relations et de réduire encore le temps de basculement d’une installation vétuste vers un équipement de nouvelle génération ».