• Default Alternative Text

    L’habitat collectif connecté

    Réalisation le : 12 Juin 2015
    • L’habitat collectif connecté

      Inaugurée fin 2014, la tour Atypik symbolise le renouveau de l’ancien quartier industriel d’Issy-les-Moulineaux et inaugure l’ère de l’habitat connecté. Dans cet immeuble de 17 étages, 125 des 150 appartements sont en effet dotés du standard international KNX associé à la solution Home LYnk de Schneider Electric. Intérêt de ce choix ? Confort, maîtrise de consommations énergétique et modernité pour l’occupant. Valeur ajoutée, standing et argument différenciant pour le promoteur.

      Avec ses 17 étages et ses 125 logements connectés, la tour Atypik s’inscrit parfaitement dans l’éco quartier des Bords de Seine d’Issy-Les-Moulineaux. Du haut de ses 55 mètres face à l’Ile Saint-Germain, l’immeuble contemple Paris. Elevé sur d’anciennes friches industrielles, l’édifice illustre la métamorphose technologique de la commune. « Les balcons, habillés de panneaux ajourés en aluminium, rythment la façade et créent des jeux d’ombre et de lumière à l’intérieur des logements, détaille José César, directeur technique de Bouygues Immobilier, promoteur de ce projet. Mais au-delà de son design, c’est l’intelligence du bâtiment qui est à souligner. Avec Atypik, nous entrons dans l’ère des logements collectifs connectés. Grâce à un smart phone, une tablette, un ordinateur ou simplement avec le portier tactile situé à l’entrée, l’occupant peut communiquer avec son appartement : descendre ou monter les volets, gérer le chauffage et l’éclairage, connaître sa consommation d’énergie. Cet immeuble illustre notre savoir-faire technologique ainsi que notre vision du logement collectif standard de demain. »


      Confort, prestige et économie

      Au dernier étage, Christophe Rolley domine le parc de Saint-Cloud depuis sa terrasse. Ce trentenaire a été conquis lorsque Bouygues Immobilier lui a présenté les différentes fonctionnalités possibles avec la domotique. Sensible aux nouvelles technologies, le jeune propriétaire a tout de suite compris les avantages de ce type de logement nouvelle génération. « L’immeuble est BBC et va même au-delà de la réglementation thermique 2012. Le bâtiment est donc très peu consommateur d’énergie et ses performances sont encore accrues par la domotique. Quand vous n’êtes pas chez vous, vous pouvez prévoir  la température à votre retour en agissant sur le chauffage ou sur les ouvrants par grand soleil. Pendant les vacances, il est possible de simuler une présence en agissant sur les lumières. Le soir, je peux éteindre la veilleuse de ma fille à distance depuis mon canapé ». Et Christophe Rolley d’ajouter : « Habiter dans un appartement connecté est synonyme de confort permanent, de programmations simples, de maitrise et d’optimisation des consommations. A notre niveau, nous agissons pour la planète. »


      Une première pour Spie

      L’intelligence de cet immeuble d’avant garde repose sur le standard international KNX. Avant cette opération, jamais la société Spie n’avait déployé ce protocole ouvert à une telle échelle. Pour commander les ouvrants, l’éclairage et le chauffage, l’électricien intégrateur a choisi Schneider Electric comme partenaire. La solution Home LYnk a été retenue pour sa fiabilité et son évolutivité. « Dans une installation KNX, le Home LYnk permet de piloter en local ou à distance différents usages ainsi que de programmer des plages horaires ou des scénarios. Cette solution gère également le suivi des consommations grâce à une interface simple et conviviale, en l’occurrence un portier tactile Urmet auquel viennent donc s’ajouter des fonctionnalités de domotique », précise Arnaud Mercier. Autre avantage de la solution Schneider Electric selon l’installateur, « le Home LYnk est évolutif : nous pouvons le programmer à volonté et venir y greffer différentes fonctionnalités. Si demain Bouygues Immobilier veut proposer aux résidents des détecteurs de présence par exemple, ceci est tout à fait possible avec une mise en œuvre relativement simple ».


      Si la tour Atypik fait encore aujourd’hui figure d’exception, le prototype est appelé à se généraliser dans les prochaines années. Pour que la technologie de ces logements encore prestigieux soit accessible au plus grand nombre, Bouygues Immobilier et Scheider Electric travaillent en étroite collaboration dans un souci de qualité et d’optimisation des coûts. « En effet, explique Jacques Bruhière, spécialiste de l’habitat connecté chez Schneider Electric, dans le cadre de cette opération, les coffrets Home LYnk ont été montés, câblés et programmés en usine, à la fois pour proposer une offre commerciale plus compétitive et pour faciliter la mise en œuvre. Ensuite, lors de la mise en service, nous avons également accompagné l’électricien afin de vérifier que la promesse de Schneider Electric en termes de bénéfices client – moins de consommations énergétiques et plus de confort – soit tenue. »