• Default Alternative Text

    CCI d'Albi

    A la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Albi, toute la palette des solutions Schneider Electric a été mise en oeuvre dans le cadre d’une grande campagne de rénovation. Une démonstration, grandeur nature, de l’efficacité et de la cohérence des diverses gammes associées entre elles.


    Un poste de transformation haute tension Biosco de 400 kVA, un TGBT et pas moins de 25 armoires divisionnaires Prisma Plus, 200 postes de travail équipés de 500 prises RJ45 et autant d’appareillages ultra terminal Altira, 20 kilomètres de câbles informatiques, quatre baies de brassage… Le tout “made in Schneider Electric”! La rénovation des locaux de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Albi est un des “beaux chantiers” réalisés par l’entreprise Molinier Dintilhac.


    Privilégier une offre globale

    Implantée à Albi où elle emploie 26 personnes, l’entreprise réalise 80 % son activité en courant fort et courant faible. “Lorsque l’affaire de la CCI s’est présentée, j’ai souhaité globaliser mes achats, incluant même la partie informatique, explique Paul Cesari, directeur général de Molinier Dintilhac. Le marché comprenait la rénovation presque complète des réseaux de cet immeuble et il nous fallait déployer toute la gamme des solutions, depuis le poste de transformation jusqu’aux 1 000 prises à installer, en passant par les tableaux, les baies de brassage, les câbles courant faible… Schneider Electric offrait toute la panoplie dont nous avions besoin, avec une qualité et une facilité de mise en oeuvre que nous n’avons jamais prises en défaut”. Pour la Société Commerciale Toutélectrique (SCT), distributeur indépendant et fournisseur habituel de Molinier Dintilhac, l’opportunité de vendre un lot complet de matériels avec les services associés – comme le montage, dans ses propres ateliers, des très nombreuses armoires – offrait bien sûr l’occasion de proposer des conditions négociées mais surtout de conforter les relations de confiance avec son client.

    Des dizaines d’heures gagnées

    Quatre compagnons ont réalisé l’ensemble du chantier, d’avril à septembre 2006. “Leurs commentaires sont unanimes : depuis que l’on pose des appareillages Alombard, tous mes ouvriers sont ravis de la facilité d’installation, notamment grâce aux connexions par l’arrière des prises RJ45 qui n’obligent pas à couder les fils. Et lorsque vous gagnez cinq minutes par prise et qu’il y en a 500 à monter, cela représente une économie globale de plusieurs dizaines d’heures !” explique le chef d’entreprise. Cette simplicité de mise en oeuvre, Paul Cesari l’a retrouvée à toutes les étapes du chantier, par exemple en amont de l’installation courant fort avec le poste HTA préfabriqué Biosco Merlin Gerin de 400 kVA. Arrivé monté sur le site et dans la couleur définie par l’architecte, il ne restait plus qu’à le déposer sur son emplacement, à installer le comptage EDF et à raccorder l’installation à l’immeuble.

    Qualité : à l’épreuve des tests

    500 prises RJ45, reliées par 20 km de câbles à 4 baies de brassage Alombard ! “Nous avons été surpris par la qualité, la rapidité et la facilité des résultats des tests”. Dans cette installation, devant satisfaire aux exigences très élevées de la catégorie 6, l’épreuve des tests obligatoires n’autorise en effet aucun défaut de transmission du signal, même minime. Et sur une installation comprenant 500 prises – soit 1 000 connexions – testées une par une, il est rare de ne pas trouver quelques défaillances synonymes de fastidieuses, longues et coûteuses recherches de causes… Mais, ici, “avec l’appareillage Alombard, c’est très facile. Les connexions présentent chaque fois zéro défaut et, à condition d’être soigneux en tirant les câbles, notamment en respectant les rayons de courbures préconisés, le signal est chaque fois parfait”. Le volumineux rapport réunissant sous forme graphique les résultats des tests pour chacune des prises en fait foi. Conséquence logique, la réception du chantier, fin septembre, s’est faite sans la moindre réserve. A peine le temps de souffler et l’entreprise Molinier Dintilhac enchaîne avec un autre projet majeur : l’extension de l’hôpital d’Albi. Un enjeu de deux millions d’euros, sur lequel l’entreprise s’engage, cette fois encore, avec à ses côtés son distributeur partenaire et Schneider Electric.