• Default Alternative Text

    Canopea : modèle approuvé d’habitat durable !

    Réalisation le : 07 Novembre 2012
    • Canopea : modèle approuvé d’habitat durable !

      Canopea est sans aucun doute l’un des prototypes de l’habitat urbain de demain.
      Imaginé par les étudiants de la Team Rhône-Alpes dans le cadre du Solar Decathlon 2012, ce modèle innovant de logement durable a remporté le premier prix de cette compétition internationale en septembre dernier. Par le biais de cette distinction, le jury de professionnels a récompensé les expertises et les solutions déployées sur le projet Canopea, parmi lesquelles toute une palette de solutions Schneider Electric pour le résidentiel.

    • Témoignage d'Antoine Cudry

      Antoine Curdy, étudiant en Licence professionnelle à l’IUT1 de Grenoble, a terminé sa formation par une année en alternance chez Schneider Electric. Une année consacrée à 100 % au projet Solar Decathlon. Cette expérience unique lui a permis de travailler, de professionnel à professionnel, en étroite collaboration avec les équipes de recherche et développement de Schneider Electric, d’explorer de nombreux aspects des métiers de l’électricité et de l’énergie, de collaborer au quotidien avec tous les corps de métier impliqués dans la construction de cette maison.

    • Témoignage de Marielle Martin, architecte à l’ENSAG

      Marielle Martin, architecte à l’ENSAG, fait le tour du propriétaire et détaille les choix techniques – parmi lesquels des solutions Schneider Electric – retenus pour ce logement individuel qui se veut confortable, ouvert sur l’extérieur, économe en énergie.

      Pour le Solar Decathlon Europe 2012, la Team Rhône-Alpes — composée d’étudiants de l’ENSAG (École nationale supérieure d’Architecture de Grenoble) et d’autre écoles d’ingénieurs ou d’urbanisme — a imaginé un projet s’inspirant de la canopée, l’étage supérieur de la forêt captant 95 % de l’énergie solaire et 30 % des précipitations.


      Une maison de 70 m2 utilisant uniquement le solaire comme source d’énergie.

      Le projet, présenté en septembre dernier et jugé sur dix critères par un jury de professionnels à Madrid, est l’aboutissement d’une réflexion qui part du même principe que les 19 autres projets concurrents : une maison de 70 m2 utilisant uniquement le solaire comme source d’énergie.

      Les étudiants, avec le soutien d’enseignants et de chercheurs, ont conçu un espace énergétiquement autonome. Pour y parvenir, Canopea associe une structure particulièrement étanche et des solutions innovantes de gestion de l’énergie. Des solutions qui reposent, en grande partie, sur la mise en œuvre d’une installation photovoltaïque, d’un tableau de gestion de l’énergie, et d’un système domotique.

      Si l’efficacité énergétique est au cœur du projet, elle ne se substitue pas au confort de la maison qui est aussi un critère important et déterminant pour l’évaluation du projet.


      Un concept de home-tower à énergie positive

      Le projet présenté lors du Solar Decathlon est le prototype à l’échelle 1 du dernier étage d’un concept de home-tower ou nano-tower. Soit une petite tour de 8 à 10 étages avec un seul logement par étage conçu à la manière d’une maison individuelle, le modèle d’habitat le plus prisé par les Français.

      Ce concept réunit tout ce qu’on peut attendre d’une maison : espace végétalisé intégré à la construction, vue et circulation à 360 °, espace de vie confortable… Avec en plus, des services (laverie…) et espaces communs (étage supérieur avec jardin, cuisine d’été intégrée et espaces de détente) qui créent du lien social à la manière de ce que pouvait faire Le Corbusier à plus grande échelle dans ses unités d’habitation.


      Un projet qui s’inscrit dans un territoire

      Comment répondre au désir de qualité de vie des citadins malgré la densification des villes ? Comment éviter l’étalement urbain qui éloigne les gens de leur lieu de travail et des centres villes ? Comment créer des villes éco-responsables ?

      Plus qu’un concept, Canopea est un véritable projet qui répond à des problématiques d’urbanisme et de développement durable en région Rhône-alpine et plus précisément sur le site du Carré de Soie dans l’est lyonnais ainsi que sur la Presqu’île scientifique de Grenoble (GIANT).

      Très vite, le principe de verticalité à taille humaine devrait voir le jour dans ces quartiers qui feront office de zones pilotes, notamment dans la mutualisation et la rationalisation des flux (principe de smart grid). À titre d’exemple, l’excédant d’énergie solaire produit via les panneaux photovoltaïques situés en toiture des home-towers pourra être acheminé puis stocké dans les batteries des voitures électriques qui seront stationnées dans un parking-silo à proximité. L’énergie pourra ensuite être redistribuée en fonction des besoins du quartier (commerces, logements…).

      Le projet Canopea a donc l’ambition de s’inscrire dans le concept de smart cities, des villes intelligentes en termes de logements, de transports, de production et de gestion de l’énergie, de qualité de vie.


      Le cahier des charges en quelques chiffres

      Gabarit imposé de 20 x 20 m au sol, 6 m de hauteur (ce qui permet d’imaginer un prototype à 2 niveaux), 10 x 10 m en haut
      L’emprise au sol ne doit pas dépasser 150 m²
      La surface habitable doit être comprise entre 45 et 70 m²
      La puissance photovoltaïque installée est de 10 kW maximum
      La température doit être maintenue en permanence entre 23 et 25 °C
      L’humidité relative dans l’air doit être maintenue à une valeur comprise entre 40 et 55 %