Schneider Electric France

Bienvenue sur notre site !

Choisir un autre pays

    • 5 stratégies destinées aux services publics d'électricité pour relever le défi des émissions de carbone

    Sous-station de réseau de distribution électrique, distribution électrique, réseaux de distribution électrique.

    L'énergie a le pouvoir de sortir certaines communautés de la pauvreté, d'améliorer les conditions économiques et d'apporter une meilleure qualité de vie à des milliards de personnes.

    La communauté mondiale doit relever le défi suprême d'apprendre à générer une croissance économique tout en réduisant l'ensemble de la consommation d'énergie. Les services publics qui, depuis des générations, produisent de l'énergie à partir de combustibles fossiles et génèrent aujourd'hui 42 % des émissions de CO2 à l'échelle mondiale, jouent un rôle crucial dans cette transition.

    Voyons comment les services publics évoluent pour résoudre le problème de la réduction des émissions de carbone :

    • Une transition opérationnelle vers une optimisation à l'échelle du système – les services publics tournés vers l'avenir adoptent une vision de l'entreprise holistique et hyperconnectée. Dans ce nouveau scénario, les renseignements opérationnels sont alimentés par des appareils intelligents et des logiciels d'analyse qui couvrent les domaines de la génération d'énergie, du réseau d'électricité, de la distribution d'électricité et de la consommation de masse.
    • Une reconfiguration et une refonte des réseaux existants – Les investisseurs et partenaires des services publics prennent conscience qu'un remaniement opérationnel peut améliorer la maîtrise des coûts. Malgré les infrastructures en place, le déploiement de nouvelles technologies peut améliorer l'efficacité du réseau et ainsi simplifier les processus commerciaux.
    • Respect des normes et des réglementations – Les services publics prennent désormais en compte les risques réglementaires ainsi que les tendances de consommation « verte » lorsqu'ils prennent des décisions importantes concernant l'emplacement d'un site, l'interopérabilité des technologies, l'approbation réglementaire et les financements. Sans cela, ils risquent de prendre des mesures inappropriées et coûteuses qui donneront lieu au blocage des actifs à mesure que le marché de l'énergie évolue.
    • Une évolution de la gestion des actifs et des opérations – L'accent est mis sur le maintien d'actifs matériels et la prolongation de leur durée de vie alors que l'infrastructure réseau se voit de plus en plus perturbée. L'objectif final est de maximiser les investissements en amenant les actifs matériels au plus près de leurs limites physiques, grâce à une simplification des opérations et à un ajustement dynamique des paramètres.
    • Modélisation prédictive pour simplifier la maintenance des équipements – Les nouvelles technologies connectées permettent le déploiement de modèles prédictifs précis, et la surveillance permet d'identifier et d'anticiper le remplacement des actifs affaiblis. Ainsi, quelques centaines d'heures et plusieurs dizaines de milliers de dollars par an sont économisés en évitant les pannes ou les interventions d'urgence imprévues (et donc coûteuses) et en maintenant un fonctionnement très efficace.

    Pour en savoir plus sur l'évolution des services publics afin de réduire leurs émissions de CO2, téléchargez le livre blanc de Schneider Electric intitulé Croissance et décarbonation :

    la contribution des services publics intelligents