Questions fréquentes (FAQ)

Poser une question

Quelles sont les précautions à respecter pour alimenter un moteur ancien ou récupéré par un variateur de vitesse altivar ?


Il y a deux risques principaux s'il est envisagé d'alimenter un moteur usagé par un variateur de vitesse de vitesse Altivar :

  • l'isolant du bobinage d'un moteur vieillit à cause de la chaleur et de l'humidité du milieu dans lequel il est installé, sa valeur d'isolement diminue entre phase et entre phase et terre,

 

  • l'isolant d'un moteur conçu et fabriqué jusque dans les années 1990 était prévu pour supporter les tensions d'alimentation des démarrages directs à base de séquence à contacteurs. Ces tensions étaient peu sujettes à surtension (hors démarrage) et elles se limitaient donc strictement à 220VAC ou 380VAC, la couche d'isolant était alors plus faible qu'elle ne l'est pour les moteurs prévus pour fonctionner avec des variateurs de fréquence.


En effet, le pont onduleur d'un variateur de fréquence utilise le découpage MLI qui se caractérise par un réglage précis de la fréquence et de la valeur efficace renvoyées au moteur mais aussi par des dv/dt élevés bien plus importants (x2)  que la tension utilisée si le moteur était alimenté en direct .

Ces dv/dt peuvent alors faire claquer l'isolant fragilisé de moteurs ayant déjà beaucoup servi ou de moteurs qui n'étaient pas prévu au départ pour être alimentés par un pont onduleur MLI.
 

L'utilisation d'une self moteur permet d'atténuer les dv/dt, ce qui protégera l'isolant et les bobinages et augmentera la durée de vie du moteur.


 

 

 
Cela vous a-t-il aidé ?
Que pouvons-nous faire pour améliorer l'information ?