Questions fréquentes (FAQ)

Poser une question

Transformateurs MINERA : Quelle est la différence entre un transformateur redresseur et un transformateur classique pour les transformateurs de distribution immergés ?

Aucune au niveau de la partie mécanique (la cuve) dans les transformateurs de distribution immergés.  En revanche, la conception électrique (la partie active) diffère par rapport à un transformateur classique.
Les circuits électroniques de puissance peuvent convertir le courant alternatif (ac) en courant continu (dc). Ce sont les circuits redresseurs. L'inverse est également possible dans un circuit de puissance qui est appelé circuit onduleur. Un transformateur dont un de ses enroulements est raccordé à l'un de ces circuits est considéré comme étant un transformateur convertisseur ou redresseur. Les circuits électroniques fournissent de nos jours de nombreux types de contrôle, et ils sont de plus en plus répandus dans la pratique. Ces circuits sont généralement plus efficaces que les types de contrôle antérieurs. Les circuits redresseurs sont utilisés pour fournir un courant continu à haute intensité à des processus électromécaniques comme la production de chlore ainsi que celle de cuivre ou d'aluminium. Ils sont également utilisés dans de nombreuses autres applications : commandes de moteur à variateur de vitesse, transport-traction, exploitations minières, fours électriques, expérimentations en laboratoire à haute tension, transmission de puissance à courant continu à haute tension (CCHT), dépoussiéreurs électrostatiques, et ainsi de suite.  
Le fonctionnement du redresseur à semiconducteur produit des tensions et courants harmoniques. Les courants harmoniques ont des fréquences supérieures à la fréquence fondamentale du transformateur, ce qui est source de problème. Ces courants à haute fréquence provoquent des niveaux élevés de pertes par courants de Foucault et autres pertes parasites dans d'autres parties du transformateur.  Ces phénomènes sont susceptibles de générer de fortes températures, qui dégradent l'isolation du transformateur et risquent d'entraîner une défaillance prématurée du transformateur.  L'idée consiste donc à concevoir un modèle qui résistera aux effets provoqués par les courants harmoniques et les surmontera.  Nous limitons généralement la densité de flux et la densité de courant à un certain niveau et intégrons un blindage électrostatique entre les enroulements primaires et secondaires.
Un transformateur redresseur a un encombrement plus important, il est plus lourd et plus coûteux qu'un transformateur classique.
Cela vous a-t-il aidé ?
Que pouvons-nous faire pour améliorer l'information ?