Questions fréquentes (FAQ)

Poser une question

Transformateurs TRIHAL : Quels sont les risques de formation d'un arc électrique entre les bornes de réglage de tension primaire et le bâti du transformateur à la mise sous tension ?

Le phénomène de formation d'arc électrique, observé sur les transformateurs secs enrobés TRIHAL est connu mais il n'est pas lié à un problème matériel quelconque. Explication : lorsqu'un transformateur est mis sous tension, les courants de commutation de crête atteignent environ 10 fois l'intensité nominale. La constante de temps d'un transformateur TRIHAL 2000 KVA est d'environ 0,6 seconde. Ces courants de commutation génèrent des courants de fuite d'une durée identique qui, lorsqu'ils se referment dans l'air, induisent des courants élevés dans toutes les parties métalliques environnant le transformateur. Ces courants induits déclenchent de brefs phénomènes d'arc électrique aux raccordements entre les panneaux de l'enveloppe de ces dispositifs. Pour résumer :  ces phénomènes sont essentiellement observés sur les dispositifs dont la puissance est supérieure à 1000 KVA. Ils ne présentent aucune gravité et ne sont en rien révélateurs d'un problème de transformateur.  Qui plus est, ces phénomènes sont totalement aléatoires et leur intensité dépend de l'instant de la mise sous tension sur l'onde sinusoïdale de tension.
Cela vous a-t-il aidé ?
Que pouvons-nous faire pour améliorer l'information ?