Questions fréquentes (FAQ)

Poser une question

Est-il possible d'utiliser les contacteurs LC1D ou LC1F pour couper l'alimentation en courant continu de certains récepteurs (moteurs à courant continu) ?


Il est tout à fait possible d'utiliser les contacteurs des gammes LC1Dxxx et LC1Fxxx pour des applications en courant continu.

Elles ont été classées en deux catégories, ces catégories induisent le fait qu'à intensité égale, les arcs de coupure pourront être très différents et les contacteurs surdimensionnés ou non.

  • en catégorie DC1, charges résistives avec constante de temps L/R <= 1 ms et température <= 60 °C,
  • en catégorie DC2 à DC5, charges inductives avec constante de temps L/R <= 15ms et température <= 60 °C.

La méthode de choix est différente de celle utilisée pour les applications à courant alternatif, il est nécessaire d'assimiler le notion de "contacts en série".

Un contacteur LC1D ou LC1F peut être tripolaire (3 pôles puissance) ou tétrapolaire (4 pôles puissance), hors un seul contact suffit pour couper l'alimentation d'un récepteur à courant continu (moteur par exemple), il n'y aurait donc qu'un seul contact puissance sollicité sur les contacteurs LC1D et LC1F.

Il est recommandé d'utiliser les autres contacts des contacteurs tripolaires ou tétrapolaires pour répartir la surtension de coupure qui peut être importante dans le cas de charges inductives (moteur par exemple).
Ainsi, l'utilisation des "contacts en série" permet d'éviter le surdimensionnement de ces contacteurs et rend la solution plus économique.
 

  

Il existe un tableau qui spécifie les intensités en fonction du nombre de pôles à mettre en série, des tensions d'emploi et des calibres de contacteur. Voir en pièce jointe.

Suivant l'exemple ci-avant qui traite d'une tension d'emploi de 125VCC, le même contacteur ( LC1D25xx) peut couper des intensités très différentes en fonction du nombre de contacts en série, ainsi :

 

Image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Méthode de choix du contacteur
  • Définir si l'application est résistive ( L/R <=1 ms ) ou inductive ( L/R <=15ms).
    L/R (constante de temps ) est l'image de la surtension qui peut exister lorsque l'on coupe un circuit
     
  • Procéder au choix comme vu dans l'exemple précédent mais en utilisant le tableau complet, en pièces jointes
     
  • Vérifier la durabilité électrique (combien de manœuvres en charge )
        Puissance coupée par pôle : P totale / nombre de pôles
        P totale = U coupée x I coupée (prendre les bonnes valeurs en fonction de DCx)
        Exemple : pour DC5 : U coupée = Ue ; I coupée = 2,5 I ie
    Se reporter au document en pièces jointes et vérifier avec les abaques cette durabilité;

 

Autres
  • pour les faibles intensités (quelques ampères) non présentes dans le tableau
  • pour les L/R > 15ms,

contacter Chorus au 0825 012 999.

 

Cela vous a-t-il aidé ?
Que pouvons-nous faire pour améliorer l'information ?