Questions fréquentes (FAQ)

Poser une question

Pour quelles applications ou utilisations ont été conçus les variateurs ATV21 ou ATV212 ?


Les variateurs Altivar 21 et Altivar 212 sont des convertisseurs de fréquence pour moteurs asynchrones triphasés de 0,75 kW à 75 kW.

Le variateur de fréquence ATV212 est  le successeur des variateurs de la gamme ATV21.

Ces gammes de variateur sont dédiés à toutes les applications de ventilation et de pompage existant dans les bâtiments des secteurs tertiaires et commerciaux, ainsi la ventilation, le traitement d'air, les pompes à chaleur.

Ces applications sont aussi génériquement identifiées sous le terme de HVAC : Heating Ventilation Air Conditioning.

Ils sont conçus pour l'optimisation de gestion des couples résistants lesquels sont fonction du carré de la vitesse de rotation pour ce type d'applications. Cr = k w²

Ces environnements de type Bâtiment " Building" sont caractérisés par des contraintes sévères aussi bien du point de vue limitation d'harmoniques que du point de vue radio-perturbations. Les variateurs ATV21 et ATV212 permettent l'un et l'autre de part :
 

  • leur technologie C-Less capable de limiter drastiquement les harmoniques de 0 à 50 Hz,
  • leurs filtres CEM performants adaptés aux normes de niveau de radio-perturbation exigées dans ces milieux.

Ces variateurs améliorent de façon conséquente la gestion des bâtiments par :

  • une économie d’énergie significative,
  • une simplification des circuits en supprimant les vannes et les vantelles de régulation,
  • une réduction des nuisances sonores,
  • une souplesse et une facilité de réglage des installations.

Contrepartie

Leur utilisation dans le milieu industriel est à proscrire, ils n'ont pas été conçus pour l'entraînement d'applications à couple résistant constant ou d'applications qui ont besoin de couple à basse vitesse ou au démarrage, ainsi le packaging, levage, machines à bois, textile, sectionnelle, enroulage, station d'épuration, traitement eau propre, etc..


Cela vous a-t-il aidé ?
Que pouvons-nous faire pour améliorer l'information ?