Questions fréquentes (FAQ)

Poser une question

Quel variateur faut il utiliser pour entrainer des applications à couple constant ?


Les applications de convoyage, de manutention, levage, vis sans fin et ascenseur sont des applications dites "à couple constant" car le couple à fournir par le variateur est indépendant de la vitesse.
Sauf au démarrage où il est souvent nécessaire de fournir un surcouple supplémentaire "pour décoller la charge".

Schneider Electric Industrie a développé deux gammes de variateur de vitesse à fréquence variable (ATV312, ATV31 et ATV71) pour répondre à ce besoin industriel.
 
Caractéristiques des variateur ATV312 (ou ATV31)
  • gamme de puissance s'étageant de 0.18 à 15 kW,
     
  • existence de fonctions (+ vite / - vite, JOG, commande de frein, régulation PID et gestion des fins de course) permettant de répondre aux contraintes des applications industrielles les plus courantes comme la manutention (petits convoyeurs, palans),
     
  • gestion à la seconde près des rampes de décélération contrôlées de part l'utilisation possible de résistances de freinage,
     
  • alimentation monophasée possible,
     
  • deux ports de communication intégrés : Modbus et CanOpen grâce auxquels il est possible de s'interfacer via des passerelles spécifiques pour communiquer avec d'autres protocoles de communication industriel tels que : Ethernet, Fipio, DeviceNet et Profibus DP,
     
  • le couple au démarrage qui peut être fourni par l'ATV31 est moins important que celui de l'ATV71.
     
Caractéristiques des variateurs ATV71
  • gamme de puissance s'étageant de 0.37 à 630 kW,
     
  • ce variateur dispose de fonctions métiers qui pré-programment la quasi totalité des paramètres du variateur : Manutention, Levage, régulation PID, Start/Stop. Elles sont plus étendues que celles de l'ATV31,
     
  • plusieurs lois d'entrainement qui permettent de s'adapter aux différentes applications,
     
  • existence d'une entrée sécurisée PWR conforme à la normalisation et qui verrouille le variateur pour éviter tout redémarrage intempestif,
     
  • existence d'une carte programmable  optionnelle "Controller Inside" qui permet d'adapter le variateur aux applications spécifiques par l'intégration des fonctions d'automatisme,
     
  • possibilité de générer des rampes de décélération contrôlées de part l'option résistance de freinage,
     
  • alimentation monophasée possible,
     
  • existence de cartes de communication spécifiques s'adaptant aux protocoles de communication utilisés dans l'industrie : Modbus, CanOpen, TCP/IP, Profibus, Unitelway, Fipio, Modbus plus, DeviceNet, InterBus...


 
Cela vous a-t-il aidé ?
Que pouvons-nous faire pour améliorer l'information ?