Questions fréquentes (FAQ)

Poser une question

Quel est le principe de mémorisation et d'apprentissage pour les détecteurs inductifs XS ?

 

Produits concernés

Les produits concernés sont les détecteurs inductifs XS capables de discerner la cible de l'environnement.

 

Principe de mémorisation et d'apprentissage


La mémorisation pour les produits XS auto-adaptables se déroule en deux étapes :

  • l'apprentissage de l'environnement,
  • l'apprentissage de la cible.
 

Apprentissage de l'environnement

 
Le produit mémorise les objets qu'il détecte autour de lui, c'est l'apprentissage de l'environnement. Cette technique permet au produit de ne pas confondre la cible à détecter avec l'environnement.

Cette apprentissage s'effectue selon le principe suivant (s'aider du schéma pour repérer les différents éléments) :
Lors d'un appui sur le bouton d'apprentissage, le micro contrôleur augmente progressivement la valeur de la résistance numérique qui fait croître l'amplitude des oscillations créées par l'oscillateur LC. L'ASIC surveille l'augmentation de la valeur crête de ce signal et son éventuelle «déformation», qui lui permettent de détecter la présence de l'arrière plan (l'élément le plus proche de l'environnement est détecté).
Le micro contrôleur arrête alors l'augmentation de la résistance numérique et garde en mémoire la valeur de la résistance maximum pour laquelle l'arrière plan n'est pas détecté.
 
Le produit peut fonctionner dans cette configuration, il est dans le mode dit de portée maximum, c'est à dire que tout objet métallique est détecté s'il est dans un champ plus proche que le fond.
Dans ce mode, si une coupure secteur survient, la valeur de la résistance qui permet de travailler en portée maximum sera effacée, car cette valeur est stockée dans la mémoire du micro contrôleur, qui est une mémoire volatile. Il faudra donc réaliser un nouvel apprentissage d'arrière plan, pour remettre le produit en service.

 


 
 

Apprentissage de la cible

 
En installant une cible et en appuyant de nouveau sur le bouton d'apprentissage, le micro contrôleur positionne la résistance numérique à zéro, puis l'augmente jusqu'à la détection de la cible. Il compare ensuite la valeur de la résistance numérique de détection de l'objet à celle de la détection du fond mémorisé précédemment. Si le micro contrôleur peut faire la distinction entre ces deux valeurs, alors il écrit dans l 'EEPROM la valeur de détection de l'objet et supprime la valeur de l'arrière plan. L'apprentissage a fonctionné.
 
Remarque
Si la cible et le fond ne présentent pas de différence, le détecteur ne pourra pas les dissocier. Par sécurité, pour signaler cet aléa, il passera en mode défaut.
 
Il est possible d'apprendre la cible autant de fois que souhaité. La valeur de la résistance correspondant à la nouvelle cible sera mémorisée dans l'EEPROM à la place de l'ancienne et le micro contrôleur passera en mode veille jusqu'au prochain apprentissage.
Pour pouvoir refaire un apprentissage de l'arrière plan, il est nécessaire d'initier un RESET du produit.
L'EEPROM peut garder la valeur de détection indéfiniment, et n'ayant  pas de susceptibilité aux décharges statiques, seul un RESET pourra l'effacer.

 

Top à l'apprentissage


Lors de l'apprentissage sur un XS auto-adaptable, la sortie du produit passe fugitivement à l'état haut. Ce phénomène s'explique simplement. Compte tenu des explications précédentes, on sait que pour fixer la valeur de commutation de la sortie, une résistance numérique est augmentée progressivement jusqu'à ce que la sortie commute. La valeur de la résistance maximum avant commutation est mémorisée et la résistance est ramenée à une valeur légèrement inférieure, la sortie repasse dans un état de repos. C'est cet instant de recherche de la valeur maximum de la résistance de commutation qui engendre ce passage de la sortie à l'état haut d'une durée approximative de 20 ms.
 
 
Cela vous a-t-il aidé ?
Que pouvons-nous faire pour améliorer l'information ?