Questions fréquentes (FAQ)

Poser une question

Tolérance de détection autour d'un point d`apprentissage

Schneider propose des détecteurs de proximité de type ''OSICONCEPT''. Ces produits ont la particularité de pouvoir être utilisés de plusieurs façons différentes grâce à un dispositif de configuration et un dispositif d'apprentissage spécifique.

Quatre modes d'apprentissage et de fonctionnement du produit sont possibles :

  • Reflex polarisé.
  • Barrage.
  • Proximité effacement arrière plan.
  • Proximité standard.

 Seuls les détecteurs photoélectrique ''Osiconcept'' (XUX0, XUB0, XUK0, XUM0) et les détecteurs ultrasoniques XX sont concernés par cette information.

Introduction au zonage

 Chaque mode de fonctionnement génère ses propres limites de détection dont la distance de détection différente pour chacun.
Pour un même mode de fonctionnement, le comportement du détecteur sera différent selon la position de l'objet à détecter. Pour cette raison l'espace de détection du produit est divisé en zones.

 Il existe quatre zones principales qui sont :

  • Z1 : zone où l'objet est trop près pour que la détection puisse fonctionner.
  • Z2 :zone où le fonctionnement de la détection est correct.
  • Z3 : zone où le fonctionnement de la détection est non garanti (cette zone correspond aux marges de tolérances de la cellule).
  • Z4 : zone où l'objet est trop loin pour que la détection puisse fonctionner.
Zonage

 

  Z1                                                         Z2                                                            Z3                                                             &nb"





Zone aveugle
Le composant de réception est de dimensions finies, si l'objet à détecter est trop proche de celui-ci, l'image de cet objet va « sortir » du composant de réception. Ainsi, il existe une zone dite « zone aveugle » qui se trouve très proche de la cellule et où la détection est impossible (zone Z1).
Cette zone aveugle existe systématiquement pour les modes proximité et effacement d'arrière plan et de façon ponctuelle sur certains produits fonctionnant en mode réflex polarisé.
A l'inverse, si l'objet est trop loin, la cellule n'est plus capable d'envoyer assez d'énergie pour éclairer suffisamment l'objet (zone Z4). L'objet ne sera donc pas détecté.
 
Zonage des modes proximité (prox) et effacement d'arrière plan (effar) :
On voit qu'il existe un zonage différent entre le mode effar et le mode prox et on remarque aussi qu'il existe, à l'intérieur du mode prox, un zonage différent selon que l'objet éclairé est noir ou blanc. 
 
Mode proximité :
En optique, la couleur d'un objet est déterminée par son coefficient d'albédo, c'est un coefficient compris entre 0% et 100%, qui indique le pourcentage de lumière qu'un objet est suscptible de renvoyer. Un objet blanc renvoie 100% de la lumière qu'il reçoit et un objet noir renvoie 0% de la lumière qu'il reçoit. Précisons que les objets blancs à 100% ou noirs à 0% n'existent pas.
On comprend alors facilement pourquoi il peut exister une différence entre le zonage associé à un objet noir ou à un objet blanc en mode proximité. Comme un objet blanc renvoie plus de lumière qu'un objet noir, sa longueur de zone Z2 sera plus importante.
Par contre, la longueur de Z1 ne varie pratiquement pas avec la couleur de l'objet, puisque cette zone Z1 dans le cas du mode prox est essentiellement due à un problème de géométrie.
Dans le cas du mode prox, le quadruplet (Z1,Z2,Z3,Z4) des zones de détection dépend de la couleur de l'objet à détecter.
 
Mode effar :
Le mode effacement d'arrière plan est construit de manière à ce que la distance de détection de l'objet soit indépendante de sa couleur. Que les objets soient noirs ou blancs, ils sont détectés à la même distance, le quadruplet (Z1,Z2,Z3,Z4) ne dépend plus de la couleur de l'objet à détecter.
Ceci est réalisé par l'analyse de la position de la tâche lumineuse, renvoyée par l'objet, sur le PSD (Processor Sensing Device).
Attention tout de même en limite de zone Z2, où des écarts de mesure peuvent survenir.
 
Choix du mode prox. ou effar.
Le choix du mode de détection est réalisé par les règles suivantes :
  • Quand un arrière plan est vu dans la zone Zi, il n'est pas possible de voir un objet dans une zone de numéro supérieur à Zi (il n'est pas possible d'avoir un objet en zone Z3 et un arrière plan en zone Z2).
  • Quand un apprentissage en mode effar échoue, on vérifie si un apprentissage en mode prox. est possible.
  • Dès qu'on le peut, on favorise le mode effar.
  • Lors de l'apprentissage du mode, si la cellule entre en mode effar, cela signifie que l'arrière plan se trouve dans la zone Z2.
  • Inversement, si la cellule entre en mode prox, cela signifie que l'arrière plan n'est pas dans la zone Z2, donc qu'il est dans la zone Z3 ou Z4.
Pour les XUX et les XUB, la distance Effar min est garantie à 40 cm maximum (avec une variation de 0 à -10 %). La distance Effar max est garantie à 130 cm minimum (avec une variation possible de 0 à +15 %).
 
Apprentisage arrière plan
Si l'apprentissage d'arrière plan à lieu dans la zone interdite, la détection de l'objet n'est pas garantie et le détecteur peut se mettre en erreur.
Si l'apprentissage d'arrière plan à lieu dans la zone effar ou prox le détecteur sera en mode effar ou prox. l'arrière plan peut être à n'importe quelle distance (la présence d'un arrière plan n'est pas obligatoire).
 
Apprentissage objet
Si l'apprentissage objet à lieu dans la zone interdite, le détecteur se met en erreur.
Si l'apprentissage objet à lieu dans la zone incertaine, l'objet est appris comme s'il était à la distance min effar.
Si l'apprentissage objet à lieu dans la zone effar ou prox (en cohérence avec l'apprentissage arrière plan précédant), le détecteur sera en mode effar ou prox.
Cela vous a-t-il aidé ?
Que pouvons-nous faire pour améliorer l'information ?