Questions fréquentes (FAQ)

Poser une question

Comment paramétrer l'acquittement d'un défaut par une entrée logique sur un ATV312 ?


Avant de paramétrer l'acquittement d'un défaut par une entrée logique, il est nécessaire de comprendre comment sont gérés les défauts par un ATV312.
 


Compréhension des défauts et de leur impact sur la disponibilité de l'installation
 


Les variateurs ATV adopteront des comportements différents suivant l'impact sur les biens et les personnes des défauts qu'ils vont détecter :
 

  • Défaut dont l'origine est une panne de lui-même ou une anomalie extérieure sévère (Court-circuit).
    Les effets peuvent être immédiatement destructeurs.

    Comportement adopté par la variateur : le défaut ne peut pas être réarmé automatiquement, l'opérateur doit analyser et résoudre l'anomalie.
    Le variateur ne redémarrera que si l'origine du défaut a disparu et après sa mise Hors tension/Sous tension par l'opérateur.
 
  • Défaut généré par l'application (surcharge moteur) ou anomalie électrique non destructive  (absence tension).
    Ces défauts peuvent disparaitre d'eux-même car il suffit d'attendre que le moteur refroidisse ou que le réseau électrique soit à nouveau disponible.

    Ce type de défaut non destructeur et temporaire ne doit pas arrêter la production s'il a disparu.

    Comportement adopté par le variateur : Choix possible pour l'opérateur entre :

            Redémarrer automatiquement si le défaut a disparu. 
            Le variateur teste 4 fois de suite séparée par une temporisation si le défaut est toujours présent. 
                      Si oui , le variateur adopte la position de repli telle que décrite dans le cas de panne sévère .
                      Si non, le variateur redémarre pour produire 

             Redémarrer avec un réarmement (acquit ) défaut liée à une entrée logique : de LI1 à LI6. 
             Si le défaut a disparu, le variateur redémarre pour produire 
             Si le defaut est toujours présent, le variateur se met en position d'attente
 
  • Défaut fugitif avec peu d'impact sur le variateur et le process ( baisse de tension passagère).
    Comportement adopté par le variateur : le défaut est réarmé spontanément à la disparition de la cause
Défauts réarmés par une entrée logique

Les défauts réarmables par une entrées logiques sont :
  • Défaut externe (EPF)
  • Perte consigne 4-20 mA (LFF)
  • Défaut CANopen (COF)
  • Surtension réseau (OSF),
  • Coupure d’une phase réseau (PHF),
  • Coupure d’une phase moteur (OPF),
  • Surtension bus DC (ObF),
  • Surcharge moteur (OLF),
  • Liaison série (SLF),
  • Surchauffe variateur (OHF),
  • Survitesse (SOF),
  • Défaut du relais de charge ou résistance de charge détériorée (CrF),
  • Erreur autorégalge ( tnF),
  • séquence frein ( bLf).
  • Câblage


Paramétrage de l'acquittement d'un défaut par une entrée logique 
 

Ponter LIx ( de LI1 à LI6) avec la borne +24
 
Paramétrage
Menu Défauts FLT  ==>  rSF =  LIx ( de LI1 à LI6 )
 
Comportement
Si les trois conditions suivantes sont rféunies :
  • le défaut a disparu,
  • la consigne vitesse et le sens de marche sont toujours effectifs,
  • l'entrée LIx passe à un,
alors le variateur est déverrouillé et réalimente le moteur.
Tant que l'entrée ne passe pas à un, le relais de défaut reste monté même si le défaut a disparu.

 
Cela vous a-t-il aidé ?
Que pouvons-nous faire pour améliorer l'information ?